L'entraînement intestinal:
30 à 90% des athlétes d'endurance souffrent de troubles intestinaux "De Oliveira et al, 2014"
L'entraînement intestinal est un organe de la performance à part entière "Jeukendrup 2017"
Ces perturbations sont liées :
-Haute intensité de l'effort
-Déshydratation
-Présence de fibres, glucides et lipides trop concentrés
Deux axes majeurs d’intervention:
Tolérance et vidange stomacale 
Tolérance et absorption intestinale
Exemples d'entraînement stomacal : augmenter les aliments solides et liquides à l'effort ou s'entraîner aussitôt aprés les repas
Exemple d'entraînement intestinal : à l'entraînement s'entraîner avec 60 à 70gr/heure en glucides. Cela va entraîner des nausées, 
de drôles de sensations: préparation.