Le Dr Kevin CAILLAUD : Head of Exercise Physiology & Nutrition, High performance consultant, Speaker 
 
Le Dr Caillaud a fait une brillante intervention sur l'ultra endurance lors de ma formation en Nutrition sportive en 2019 à la faculté de médecine de Clermont-Ferrand.
Depuis, je suis ses publications et ses posts et celle ci est intéressante (doc à gauche) pour les sports d'endurance que sont le triathlon, la course, le cyclisme et la nage en eau libre.
 
Aprés analyse du document à gauche, je  lui ai posé cette question : 
Pour le triathlon ou sport d'endurance, il n'est pas intéressant de mixer endurance et force dans la même séance?
Sa réponse: "dans le cas du triathlon il peut y avoir un intérêt a éviter la force avant l'interval training pour minimiser un effet fatigue sur la qualité de la séance. A l'inverse compléter une séance basse intensité par de l'endurance musculaire (30-60% 1RM) semble bénéfique sur les adaptations des fibres de type 1 (Les fibres de Type 1 sont souvent considérées comme des fibres à contraction lente, elles sont résistantes à la fatigue)au niveau métabolique et structurelles
 
En triathlon les interférences sont minimes car le développement de la masse et de la force ne sont pas prioritaires. Sauf en pre-saison mais le niveau de force est généralement moyen. En dessous de 1.5kg/kg au squat par exemple on reste a l'abri"