Petit guide sur les différentes notions pour
drafter en natation
 

Que vous soyez un élite ou un groupe d’âge compétitif, il est généralement nécessaire de nager plus intensivement dans les 300 premiers mètres afin de s’extraire du groupe rapidement et, de bien se placer avec les nageurs de votre niveau. Cela permet de s’isoler du trafic général.
Il est généralement intéressant d’inclure un travail spécifique avec ce changement de rythme à deux vitesses dans vos entrainements en piscine. Avec un groupe, vous pouvez aussi simuler la natation en eau libre dans une piscine afin d’apprendre à nager avec des athlètes à proximité immédiate, mais aussi en arrière. Plus vous serez à l’aise dans ces conditions, moins vous serez anxieux durant les courses.

Il existe deux méthodes pour le drafting. Contrairement aux croyances, la méthode la plus rapide serait de nager à côté et non en arrière. Elle est d’autant plus préférable qu’elle ne donne pas l’impression que vous tirez avantage de l’autre nageur.
 
Drafting de côté.
Votre tête doit être au niveau de ses hanches. Vous devez être à proximité de lui pour que cela fonctionne. Même si cette méthode est plus rapide puisque la résistance est plus faible. Il est important de rester très concentré sur les variations de direction. Pour vous faciliter la tâche, respirez du bon côté afin de le voir évoluer. Cette méthode devrait vous permettre de moins regarder en avant. 
Si vous êtes en mesure de le faire, il est facile de s’entraider.

Drafting de l’arrière.
Nagez juste en arrière, vos mains doivent être très proche de toucher ses pieds.
Assurez-vous tout de même que durant votre progression  votre nageur ne ralentisse  pas et continue à bien se diriger dans le parcours.
Si vous êtes en mesure de le faire, essayez de prendre le relais. Même si vous perdez votre avantage pendant un moment, il est toujours préférable de faire sa part de travail.