Frédérique finisher sur son halfironman "les sables d'Olonne"

Et voilà, déjà 3 jours que cette épreuve tant attendue est passée et le boulot a très vite repris le dessus...Mais j'ai bcp d'images en tête, de sensations et d'émotions ! Et pas que de la course, mais également de ces mois de préparation.
 
Ca a été une superbe épreuve ! Le samedi était un peu stressant du fait de la logistique propre à Ironman. Il faut préparer son vélo et ses sacs de transitions et les déposer la veille. Nous n'y avons plus accès ensuite. Il faut donc penser à tout ! le matériel, les ravitos qu'on prendra etc...J'avais hâte de tout déposer pour ne plus faire et refaire le point. Par contre, le jour de la course, il n'y a rien d'autre à penser que son petit déjeuner et la course ! Et ca c'est bien !
 
La météo était parfaite ! beau mais pas trop chaud, peu de vent (ce qui aurait rendu le parcours vélo plus difficile).
 
Je me suis placée dans le sas 37/38' en nat, selon mes prévisions. On partait 6 par 6, toutes les 10 secondes. Impec il n'y a pas de baston  dans ces conditions ! J'ai fait une nat incroyable !! on nageait dans le mythique chenal du Vendée Globe avec un public tout au long du parcours sur les jetées. La marée montante nous poussait. J'ai vraiment bien posé ma nage, et sans forcer je sors en 29'56 Je n'en revenais pas...1'35 au 100m whaou merci le courant. Mais finalement tous les participants ont bénéficié de cet avantage, et je suis très fière de me positionner 362ème au scratch sur 2371.
 
Je traine dans ma transition, mais on avait 300m de ponton à remonter avant d'entrer dans l'aire de transition. 7'38
 
Je pars en vélo. Ca va vite, je roule bien et je me sens bien. Je réalise au bout d'une heure que j'ai parcouru 28kms...incroyable, je n'ai jamais roulé aussi vite. alors je me demande quand même si je n'en fais pas trop, il faut tenir la distance. Je reste vigilante, et je surveille ma FC pour être au maximum en Z1. Mais ca avance...et je tiens bien le rythme. Je m'alimente et  bois régulièrement. je chope des bananes au ravito. Mais je réaliserai sur la cap que j'ai peut-être trop mangé...de peur d'être dans le rouge et par manque de connaissance de mes besoins sur une épreuve aussi longue. A partir du 70kms, je commence à trouver cela long, j'ai un peu moins de jus dans les jambes. Le parcours devient un peu moins roulant, des ronds points, des dos d'âne...et je fais attention de tourner plus les jambes, car le semi approche et la fatigue aussi. Le rythme baisse, mais ce n'est pas grave, j'ai déjà fait bien mieux que ce que je m'imaginais
Je suis contente de mon temps sur le vélo, car je n'ai jamais aussi bien roulé seule sur une telle distance. je boucle les 91kms en 3h25, avec 26,28km/h de moyenne. et 75% du temps en Z1 et 25% en Z2. Bon mon classement est bcp moins flatteur ! 2188 au scratch , mais je suis tout de même très contente. Je n'aurai jamais imaginé cela il y a 6 mois.
 
De nouveau une transition tranquille...je prend le temps de passer aux toilettes. 7'58
 
Je pars en cap, super heureuse d'y être enfin ! Pas de problème de transition, la foulée est bonne...que du bonheur !!! Je surveille ma FC et mon allure, car je m'étais fixée de courir les 5 1ers kms à 6'30 histoire de prendre la mesure. Mais je suis à 6'10, ma Fc est bonne et je me sens bien, alors je poursuis sur ce rythme tout en étant super vigilante. Le 1er tour de remblai se passe impec. C'est un régal. C'est à la moitié du 2ème tour que je ressent quelques crampes dans le ventre...arf j'ai peur. C'est là que je me dis que j'ai peut-être trop mangé sur le vélo et que la digestion est difficile. D'ailleurs je n'ai pas le sentiment d'avoir besoin de m'alimenter en cap. Je n'ai pas non plus la sensation de soif, alors je ne m'arrête qu'à 2 ravitos sur le parcours (sur 5) pour quelques gorgées d'eau. Le rythme commence à baisser un peu et la FC grimpe. J'entame le dernier tour en sachant qu'il se fera au mental. Les crampes au ventre n'empirent pas, c'est cool. Je n'ai pas de douleur particulière, la foulée reste propre, mais c'est une fatigue générale. Alors y'a plus qu'à finir !
Et voilà, je passe cette Finish Line en 6h25 et 12s. J'avais estimé mon temps à 6h30, c'est génial !! Les amis sont là, on me passe la médaille autours du cou...et là...grosse émotion, je pleure comme une madeleine, submergée...
 
Je ne t'avais pas dit, mais ce triathlon avait une symbolique particulière. Les Sables d'Olonne c'était notre destination de vacances qu'en j'étais enfant, et c'est là que mon père m'a appris à nager quand j'avais 3-4 ans. Et j'ai réalisé le matin de la course que c'était le jour de la fête des pères...Whaou quel bel hommage je lui rendais en réalisant cette épreuve et en la finissant...J'avoue que cela m'a bcp porté !
 
Voilà, je l'ai fait ! et je suis vraiment satisfaite et heureuse de la façon dont cela s'est déroulé, des temps réalisés, de la préparation sur laquelle tu m'as accompagné...tout était bien et les résultats à la hauteur des investissements. C'était l'objectif, et il a été atteint.
 
Encore une fois merci Pascal pour ton coaching. D'une efficacité remarquable, dans un rapport qualité-temps parfait, et que la distance n'a pas, à mon sens, altérée. C'est grâce à toi que je l'ai fait !!! MERCI !!!!
 
 
Une nouvelle fois merci pour tout !!! Hâte de te lire !
 
Bises
Fred