Choix des chaussures selon type de la foulée

1) la foulée rasante (ex: Petrova)

Les caractéristiques de cette foulée sont:
  • faible levée du pied vers la cuisse après l'appui;
  • recherche d'amplitude vers l'avant;
  • point d'impact du pied devant le centre de gravité;
  • attaque du talon.
C'est certainement la foulée la plus répandue parmi les coureurs de fond amateurs.
Face à une telle foulée, il est évident que le coureur va avoir besoin d'une chaussure qui puisse:
  • offrir un bon amorti du talon,
  • offrir un bon maintien du pied dans son ensemble
  • ne pas être forcément très légère: pour que la chaussure ait un bon amorti et un bon maintien, il faut qu'elle soit assez lourde. Le poids n'est d'ailleurs pas un obstacle pour que le pied aille taper le sol devant le coureur au moment de l'impact. L'inertie qu'elle génère va même y aider.
2) la foulée arrière (ex: Radcliffe) :
Les caractéristiques de cette foulée sont:
  • levée importante du pied vers la cuisse après l'appui;
  • pas de recherche d'amplitude vers l'avant;
  • point d'impact du pied très près (voir sous) le centre de gravité;
  • attaque plein pied (voir sur l'avant du pied).
Ce type de foulée est beaucoup moins répandue parmi les coureurs de fond amateurs.
 
Face à une telle foulée, il est évident que le coureur va avoir besoin d'une chaussure différente de celle du coureur à la foulée rasante ; cette chaussure devra :
  • être légère pour faciliter la levée du pied et éviter trop d'inertie vers l'avant
  • avoir peu d'amorti du talon (car il ne sert pas),
  • offrir un maintien plus limité du pied dans son ensemble:
  • La chaussure n'a donc pas à forcément corriger ce défaut. L'aspect "supinateur" ou "pronateur" est moins important que pour la foulée rasante.
On peut évidemment avoir deux types de chaussures différentes: une pour les sorties longues et lentes, où on risque d'adopter une foulée relativement rasante et une pour les sorties plus rapides et dynamiques où on cherchera à adopter une foulée arrière plus bio-mécaniquement correcte.
 
Au bout du compte, type de foulée et choix de chaussures sont intimement liés. 
 
Il semble illusoire de penser que le simple fait de choisir une chaussure plutôt qu'une autre va naturellement modifier la foulée. Rien ne le démontre. Modifier sa foulée demande une prise de conscience et un travail particulier. Cela ne vient pas uniquement du choix de chaussures