François R: Objectif 2013 l'IronMan de VICHY

François R nous livre son IRONMAN:

Je tenais à vous faire partager ma première expérience sur l’Ironman de Vichy ce dimanche premier septembre 2013, à 55 ans après 4 ans de triathlon
 Avant toute chose, un grand merci à Pascal pour son plan d’entrainement qui m’a accompagné depuis début  février, et m’a permis d’arriver le jour J bien préparé physiquement et mentalement
vendredi 30 août , après avoir bien vérifié tout notre matériel , et être sur de ne rien avoir oublié, nous voila partis de Nîmes pour Vichy avec ma fille Amélie, mon amie Nadège et mon fils Arnaud , a la fois supporters et aussi compétiteurs car ils se sont inscrits en relais sur le Half , Amélie en natation (1° expérience en compétition sur cette distance a 17 ans) , Nadège sur le vélo (également 1° expérience en compétition), et Arnaud sur le semi , nous arrivons la nuit tombée au parc omnisports de Vichy et découvrons une organisation énorme, parc expo très  imposant, parc vélo pour 1 500 concurrents, etc..,
Samedi  31 aout après avoir retiré le matin nos dossards, reconnu en voiture le parcours vélo et roulé une petite heure avec mon amie, nos sacs de transition préparés, nous partons déposer nos vélos au parc,
18h20  j’arrive a l’entrée du parc, mais là problème !! les arbitres me disent que pour être classé en catégorie championnats d’Europe il faut que mon pays soit marqué sur ma tri fonction, il est 18h20, le parc ferme a 18h30, et en plus les arbitres n’ont pas l’air très cool (ça se confirmera plus tard !)!, je donne mon vélo à mon fils, pique un sprint  jusque au village expo me fais marquer ma tri à la boutique zoot (non sans avoir mis un peu la panique dans les cabines d’essayage !!), re sprint c’est bon je rentre dans le parc a 18h27,ouf !!), toute l’équipe rentre au camping, repas, et au lit a 21h00 car demain matin levé 4h00 pour un départ natation 7h00
Dimanche 01 septembre c’est le jour J auquel je pense depuis 1 an !!! (après avoir passé une nuit courte ou j’ai du rêver au moins 10 fois que je passais la ligne d’arrivée !!) Levé 4h00 bon petit dej habituel, on charge la voiture, et nous voila arrivés sur le parc à 6h00, nouvelle frayeur !! Je gonfle mon vélo et là problème la valve de ma roue arrière est tordue !! je dois l’a redresser pour la bloquer, je me décontracte (juste derrière moi Amélie, Arnaud et Nadège ne parlent plus !) je pense plus a rien, juste a cette pu.. de valve, ouf c’est bon opération réussie !, tout le monde installe ses affaires, et me voila parti pour le départ natation avec 3 tucs en poche et une petite bouteille d’eau  (1° fois que je vais faire 3800 m en natation, moi qui ai commencé le crawl a 50 ans !), coup de canon 1° boucle en 40 ‘,2° boucle en 42’ avec sortie a l’australienne, c’est vrai que c’est long ! , mais l’avantage c’est que l’on peut poser sa nage , transition d’au moins 800m , au changement  je pense aux conseils de Pascal, une autre course commence ! je prends mon temps , c’est parti pour 180 km de vélo (ma plus longue distance en vélo jusque la est de 130 km !!)
Après 5km, 1° bosse de 3km raide mais j’ai reconnu le parcours et sais que ca va s’améliorer, (mon garmin tombe en panne car mémoire pleine, tants pis j’ai mon chrono vélo pour la course à pied je ferai sans ! jusqu’au 45° km ca roule fort, puis retour face au vent pendant 45 km dur, mais j’ai de bonnes sensations, même si je me fais doubler par les avions de chasse des premiers du half partis à 8h00, je garde mon rythme tout en prenant bien soin de boire et manger (je pense fort a ma fille Amélie, Nadège et Arnaud et espère que tout s’est bien passé et surtout qu’ils se sont fait plaisir) 1° boucle en 3h00  je suis content !
 2° boucle jusqu’au 130° je connais, après surprise ? Nouvelle bosse de 3km, c’est un peu plus dur mais bon ca va, retour plus difficile face au vent qui s’est levé, je ralentis un peu pour en garder sous la semelle pour le marathon, au 170 ° kilomètre une fille me double je reste 20 secondes derrière elle le temps de boire, tout d’un coup un arbitre arrive et me met ma première pénalité de ma vie tri athlétique ! Je trouve ca dur, 2 cyclistes me doublent et me disent leur étonnement ! , bon c’est la règle je ne dis rien, ca y est j’en termine en 6h23 ‘ je vais a la prison m’assied par terre pendant 5 minutes, pénalité finie je cours me préparer (avec ma pénalité je bats tous mes records de transition, 9’30 « !!)
C’est parti pour 4 tours de 10.5 km (mon dernier marathon sec remonte a 1991, j’avais 22 ans de moins, une paille !!)Je passe devant Amélie, Arnaud et Nadège, ils me disent avoir tous pris du plaisir sur le half, ca me donne un courage supplémentaire et tout d’un coup je n’ai plus mal aux jambes !!
1° boucle je me fais doubler par les vainqueurs (ca va vite !!), mais hélas j’en double qui marchent déjà au premier tour, pas de garmin je ne sais pas a qu’elle vitesse je cours, mais le plus important est de finir en gardant un rythme régulier et surtout de bien boire a chaque ravito, 1° ravito , un verre d’eau 2 tucs puis 1 verre de boisson énergétique, je garderai ce rythme alimentaire jusqu'à la fin,
2° boucle je repasse devant mes supporters familiaux à nouveau un coup d’adrénaline !,
 3° boucle (la plus dure !!) mais toujours bien, je commence à doubler de plus en plus de concurrents et encourage à chaque fois ceux qui marchent,
 Ca y est j’attaque ma dernière boucle !, mes supporters sont excités a l’idée que je vais certainement finir, je leur dis qu’au prochain tour on passera tous les 4 la ligne d’arrivée ensemble, j’ai mes mollets raides, mais toujours pas de crampes, mon objectif ne pas marcher  c’est dur mais je m’en doutais !! A chaque ravito je remercie les bénévoles pour leur gentillesses, il ne me reste plus que 3, 2, 1 km... Je me mets même à accélérer !, ca y est je vois mes supporters (j’ai la gorge serrée, presque une larme !) après  4h40 de course a pied  et 12h40 d’effort je rentre dans le chaudron ou les spectateurs vous acclament !!, on lève tous les 4 les bras au ciel, ca y est une nouvelle aventure se termine, après la performance physique, ce  que je retiendrai de cette course, c’est vrai différente de toute autre, mais qu’il faut vivre une fois dans sa vie, c’est surtout une grande expérience humaine pleine d’humilité, et quel bonheur de pouvoir la partager avec les gens que l’on aime !!