Faut-il connaître les temps que l'on réalise à chaque répétition d'une séance de fractionné?

Plus généralement, a t -on intérêt à avoir des retours sur les performances que l'on est en train d'accomplir?

Si l'on en croit les conclusions d'une étude finlandaise, la réponse est positive.

Des athlètes étaient informés ou non de leurs performances lors de tests de détente. Et bien, figurez-vous que lorsqu'ils connaissaient leur puissance à chaque saut, les athlètes amélioraient leurs performances.

Faire et savoir semble donc aider à mieux savoir-faire.

Référence: Magazine Zatopek N°26