AMELIORER SA DISTANCE PAR CYCLE EN NATATION
 
La plupart du temps, il est établi que les nageurs les plus efficaces sont ceux quoi ont la plus grande distance par cycle de bras, c’est-à-dire ceux qui mettent le moins de coups de bras pour réaliser une distance donnée.  La notion de distance par cycle est particulièrement importante pour les nageurs d’eau libre et les triathlètes pour conserver de l’énergie tout en maintenant son allure.
 
La distance par cycle ou DPC est le rapport entre la distance parcourue par le nageur et le nombre de cycle de bras nécessaires pour couvrir cette distance. Plus votre distance par cycle est élevée plus votre crawl est efficace.
Un nageur qui parcourt 50 m en crawl avec 20 cycles (40 attaques de bras ; 1 cycle = 2 attaques de bras en crawl) aura une distance par cycle de 2,5. S’il parcourt cette distance avec 22 cycles, sa DPC sera de 2,3.
Mais sans une notion de temps, il est inutile de travailler sur la DPC. En effet améliorer sa DPC peut se faire simplement en diminuant ses attaques de bras et se laisser « glisser » ou augmenter son battement de jambes. Travailler la DPC en améliorant l’efficacité de son crawl ne peut se faire qu’avec un temps de parcours constant.
Ainsi un nageur longue distance ou un triathlète qui parcours 50m en 40 secondes avec une DPC de 2,3, voulant travailler sa DPC devra trouver les solutions pour nager 50m en 40 secondes avec 1, 2 ou 3… attaques de bras en moins sans pour autant augmenter ses battements de jambes.
 
Un bon exercice pour se fixer des repères :
8 x 50 m en crawl, récup 20’’ nagé en aérobie régulier et en comptant ses attaques de bras. Objectif : refaire la même série chaque semaine en diminuant les attaques de bras et en maintenant les temps au 50 m.
Nageurs et triathlètes doivent se concentrer sur une amélioration de leur DPC car c’est synonyme de plus grande efficacité dans l’eau et forcément de temps améliorés. Parcourir une distance avec moins de coups de bras signifie que le triathlète ou le nageur a économisé de l’énergie qui pourra lui servir plus tard sur le vélo ou en course à pied!
Voici une liste non exhaustive pour tenter d’améliorer sa DPC :
  • Améliorer le placement rectiligne et horizontal du corps
  • Augmentez l’amplitude des cycles de bras : chercher loin devant et finir les poussées au niveau des cuisses
  • Nager le plus droit possible (pas seulement en piscine mais surtout en milieu naturel)
  • Placer son coude haut sur l’appui
  • Compter ses mouvements de bras lors des séries et tenter d’améliorer ce chiffre tout au long de la préparation.
  • Utiliser une série référence pour tenter d’améliorer sa DPC
 
Une correction technique individuelle, une séance d’analyse vidéo avec un coach spécialisé apparaissent comme des solutions efficaces pour progresser rapidement sur la distance par cycle