Bilan du stage "eau libre" Salagou 2018

Participants : Laurence, Flore, Cathy, Sonia, Sophie, Geneviève, Michel, Thierry, Eric et Jean-Bertrand.
Accompagnatrice : Christine
Encadrants : Vincent et Pascal
 
Objectifs principaux du stage :
  1. Nager en eau libre avec ses spécificités et essayer le matériel pour la première fois en 2018 avant la saison des triathlons.
  2. Prendre confiance de nager dans cet élément naturel
  3. Découvrir un nouveau site d’entraînement avec ses points positifs (beauté du site) et négatifs (température de l’eau)
  4. Partager au sein d’un groupe une même passion
 
1/ 3 séances de natation étaient au programme dont deux d’une durée de 2 heures.
Nous avons raccourcis les durées des séances car l’eau était trop froide.
L’orientation en eau libre était l’aspect technique prioritaire à s’approprier. Egalement prendre en compte les éléments extérieurs pour dégrader le moins possible sa technique. Avec le froid, ce fut difficile mais un mental d’acier vous a permis de lutter contre cet élément.
Les 11 à 12 degrés de l’eau, vous ont permis de nager avec du matériel que vous n’auriez pas ou jamais utilisé (cagoule, gants, palmes, chaussons, collerette,…)
L’essai de votre combinaison de triathlon était important avant les échéances des compétitions (délai pour la mettre, la quitter, être prudent avec la fragilité de cette matière,…)
Prendre conscience que la nage en eau libre oblige doit être technique et non pas en fréquence. J’ai essayé de vous donner quelques conseils techniques personnalisés durant vos séances mais le froid était un obstacle pour les appliquer.
 
2/ La confiance : elle est propre à chacun et surtout liée à l’expérience. Chacun de vous est allé chercher au plus profond de soi cette énergie pour nager. Ce sont des perles de votre collier de confiance en eau libre qui s’étoffe.
 
3/Le Lac du Salgou : long de 6,5km avec une profondeur moyenne de 15 mètres, c’est un site fantastique pour l’eau libre et d’autres sports nature.
C’est un espace naturel protégé, ancienne terre de volcans « les volcans de l’Escandorgue ». C’est le pays de « ruffes » où l’origine de cette iode rouge remonte à l’époque permienne.
 
4/ Le partage est une valeur essentielle (sport, nage, nature,….)
Vous avez su le mettre en œuvre quand on a du reporter la séance nage du samedi matin. Les uns sont allez découvrir les grottes de Clamouse et les autres une séance footing sur le site avec un peu de cardio dans la salle de sport du camping. Le fait de covoiturer aussi c’est partager.
 
Une priorité de Vincent et moi (qualifiés pour remplir cette mission) était d’assurer une sécurité professionnelle durant vos séances de natation. D’autant plus que les niveaux étaient différents.
 
Même s’il y a quelques regrets sur la météo et la température de l’eau, il en ressort de votre part beaucoup de satisfaction. Je vous en remercie. Désormais vous allez être des ambassadeurs de SPI43 et j’en suis fier.
J’ai entendu le message pour l’an prochain, on le décalera dans le temps pour une météo plus clémente.
Merci pour votre confiance